Ce portfolio se veut un objet de recherche et de découverte, un lieu de partage et d’échanges entre «alter» et «ego». Tous les commentaires seront donc les bienvenus, et j’en remercie par avance leurs auteurs.

«Sẽ có một ngày trên hành trình đến với những cánh đồng Abydos của Osiris dương trần tục luỵ em bỏ lại đàng sau cả những thân sơ giận thương yêu ghét...»


Chers collègues,


Après une assez longue période de tâtonnements, voici enfin le fruit de mes efforts continus.

J’ai le grand plaisir de mettre à votre disposition un e-portfolio que j’ai conçu comme outil d’accompagnement à mon auto-formation, et en tant qu’enseignante-chercheur-formateur (ou ... chercheuse-formatrice ?), ceci dans le but de favoriser des échanges et contacts avec des collègues d’ici et d’ailleurs.

J’aurais aimé un outil plus approprié (pour plus de facilité dans la conception et dans la lecture), mais je n’en ai pas trouvé. Je compte donc sur votre compréhension.

Si les jeunes collègues y trouvent quelque utilité pour leurs réflexions, ou pour alimenter et enrichir leur vécu professionnel, ce sera à ma très grande joie, et j’en serai bien honorée.

Je compte aussi sur vos remarques, suggestions et propositions (qui seront ajoutées en fin de chaque article ou en bas de la page) pour pouvoir améliorer cet outil. Vous pourriez de même me les communiquer par email (phamthi.anhnga@yahoo.fr).

Avec mes sincères remerciements,

Et Bonne Année du Buffle !


Anh Nga

jeudi 29 avril 2010

RAPPORT DU MÉMOIRE DE FIN D'ÉTUDES POST-UNIVERSITAIRES DE ĐÀO THỊ THANH PHƯỢNG (2003)


Intitulé du mémoire: «RÔLE DU CONTEXTE LINGUISTIQUE DANS L’ACCÈS AU SENS. APPLICATION POUR L’ENSEIGNEMENT DE LA COMPRÉHENSION ÉCRITE»

Spécialité: DIDACTIQUE DU FLE / FLS

Code: 5.07.02

Nom de l’étudiante: ĐÀO THỊ THANH PHƯỢNG

Rapporteur: Dr. PHẠM THỊ ANH NGA



OBSERVATIONS


Le présent travail de recherche se situe à la croisée de la didactique du FLE / FLS et des sciences du langage, à savoir une étude du rôle du contexte linguistique dans l’accès au sens et un essai d’application aux pratiques de classe, en vue d’un enseignement optimal de la compréhension écrite.

La tâche ainsi envisagée a abouti à des résultats que voici:


1. Pour ce qui est de la présentation du mémoire:


L’ensemble du travail se présente sur 79 pages (non compris les annexes) et comporte toutes les parties indispensables à la constitution d’un mémoire. L’écriture y est claire, sobre, concise, agréable à la lecture, et témoigne d’un effort efficace de son auteur, si on compare le texte ici présent à celui du résumé écrit que l’auteur a soumis à notre lecture lors du séminaire organisé dans la période de «pré-soutenance». On peut même sentir une part considérable des personnes qui ont assuré le travail de «relecture» avant la remise du mémoire.

Pourtant la qualité ainsi constatée de l’écriture n’est pas toujours stable, et on y regrette certains passages peu soigneux, voire incorrects ou incompréhensibles: p.3 «La seule solution…», p.24 «[p416,13]», p.49 «Etant la représentation…», p.61 «en nous appuyant sur laquelle…», «sont indiqués», et à plusieurs reprises «intervalle de confidence» au lieu de «intervalle de confiance», dans la bibliographie «Chadereau» au lieu de «Charaudeau»…

L’organisation des chapitres, dans l’ensemble, est bonne, bien équilibrée, sauf pour le chapitre 3 (4 pages!) qui aurait intérêt à se fusionner avec un autre chapitre. Il y manque en outre, pour une meilleure articulation entre les chapitres, une conclusion ou synthèse dans le rôle d’articulateur en fin de chaque chapitre.


2. Pour ce qui est de l’actualité, de la scientificité et de l’aspect réaliste du mémoire:


L’accès au sens au moyen du contexte et / ou de la situation constitue, à l’état actuel des recherches, l’un des points forts de la sémantique, qui ne se limite plus à l’étude du sens des mots en système, mais s’ouvre à l’étude du sens de la phrase et de l’énoncé, et conçoit la détermination du sens d’un mot en fonction de plusieurs facteurs, dont le contexte (linguistique). Essayer d’en faire mention de manière systématique et de l’appliquer à l’enseignement de la compréhension écrite d’une langue étrangère est un choix raisonnable, convaincant, et les propositions d’application pédagogique qui découlent de ce travail, même si elles ne sont pas exposées dans les détails, présentent des orientations bien fondées et réalistes.


3. Pour ce qui est de la méthodologie de la recherche, de la précision et de la fiabilité des données:


La présentation du cadre théorique (ou «base théorique») de la recherche est d’une clarté incontestable. Pourtant, il manque à certaines reformulations ou reprises d’ouvrages des références bibliographiques indiquant les sources d’informations que l’auteur a puisées pour construire la «base théorique» du mémoire. On se demanderait ainsi en quoi consisterait l’apport de l’auteur du mémoire dans cette présentation, exhaustive certes, mais répétitive du «déjà dit», ei qui pourtant ne se présente pas comme tel.

On pourrait à propos regretter que ce mémoire n’ait pas directement recours à certains aspects de la sémantique, pourtant très liés au rôle du contexte dans l’accès au sens, à savoir la sémantique du mot, de la phrase, de l’énoncé, l’opposition entre la signification de la phrase et le sens de l’énoncé, et la détermination du sens d’un mot en ayant recours au système, au sujet énonciateur, au contexte et à la situation. Quant au domaine de la didactique des langues étrangères, l’auteur aurait dû approfondir l’opposition entre lecture pédagogique, non naturelle, en situation de classe, où la non-connaissance du mot nouveau peut faire blocage, et lecture authentique du quotidien, en situation de vie réelle, où le recours au contexte linguistique pour élucider le sens d’un mot est tout à fait évident.

Malgré cette négligence, la recherche est bien structurée dans sa méthodologie et sa démarche et a su exploiter des données fiables et se servir des moyens informatiques pour plus de précision.


4. Pour ce qui est des résultats de la recherche et des apports du mémoire:


Dans l’ensemble, les résultats obtenus correspondent aux objectifs visés et proposent une passerelle utile entre la théorie du langage et la pratique de l’enseignement / apprentissage. Sujet relativement original dans le domaine, le présent travail constitue une base de réflexions tant théoriques qu’opérationnelles, profitable pour un enseignement optimal de la compréhension écrite d’une langue étrangère.

Autre chose à signaler: la saisie de certaines notions ou terminologies ne me semble pas tout à fait convaincante, en voici quelques exemples: p.2 «langue seconde» au lieu de «deuxième langue étrangère», p.14 «Un mot possède plusieurs contextes», p.11 «méthode et cahier d’exercices», p.11, 56 etc. «interphrasique» au lieu de «interphrastique».

Les tableaux et schémas figurant en fin du dernier chapitre, conçus par traitement automatisé en informatique, sont remarquables. Mais les jargons qui les accompagnent, sans être expliqués, ce qui est ici le cas, constituent un labyrinthe qui peut empêcher «l’accès au sens»: «intervalle de confiance, Max. et Min.»…


5. Pour ce qui est des possibilités d’application pédagogique et des perspectives de recherche:


Les implications pédagogiques me semblent réalisables et les perspectives de recherche tout à fait raisonnables.


6. Pour ce qui est du degré de satisfaction face aux exigences d’un mémoire de fin d’études post-universitaires:


Le présent travail, qui conjugue effort et sérieux, répond largement aux exigences d’un mémoire de fin d’études post-universitaires et mérite d’être félicité.

Je remercie Thanh Phượng de m’avoir permis une lecture agréable et passionnante de son mémoire.


7. Finalement, je déclare mon avis tout à fait favorable pour que l’auteur du mémoire fasse sa soutenance devant le Jury.


Questions posées à l’auteur du mémoire:

1. À la page 43, vous avez fait la distinction entre les deux types d’apposition-inclusion: l’exemplification et la particularisation, et pour la particularisation, vous avez parlé de la relation d’hyponymie pour les mots en apposition.

1a. Précisez de manière concrète comment vous faites cette distinction entre l’exemplification et la particularisation. L’exemple en début de la page 45 est-il vraiment un cas de particularisation?

1b. À partir d’un exemple concret, dites comment les mots en apposition sont hyponymes.

2. Qu’est-ce que vous entendez par champ lexical, champ notionnel et champ sémantique?

3. Comment avez-vous procédé pour en arriver à ces chiffres représentant les «intervalles de confiance» (p.62)? Qu’est-ce que vous entendez précisément par intervalle de confiance?


Hué, le 14 décembre 2003

Phạm Thị Anh Nga


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Jeanne d'Arc 1960-1973

Jeanne d'Arc 1960-1973
classes de 7e et 8e

classe de 4e

ENS de Hue 1973-1977

ENS de Hue 1973-1977
4e année

Université de Rouen 1996-1997

Université de Rouen 1996-1997
salle de documentation DESCILAC - le 9 janvier 1997

dernier cours de méthodologie 1997

Université de Rouen 1999-2000

Université de Rouen 1999-2000
soutenance de thèse

avec Anh Hai

... et les copains copines

ENS de Hue 2003-2004

ENS de Hue 2003-2004

Université d'Hélouan - Égypte 2004

Université d'Hélouan - Égypte 2004

Bangkok 2006

Bangkok 2006

ESLE de Hue 2006-2007

ESLE de Hue 2006-2007

Siem Reap 2007

Siem Reap 2007
anciens Rouennais

chez Minh 2008

chez Minh 2008

Pagode Từ Lâm (Hué) 2008

Pagode Từ Lâm (Hué) 2008

Vientiane 2008

Vientiane 2008
Avenue Lane Xang

Université Nationale du Laos

Bình Châu (Bà Rịa-Vũng Tàu) 2008

Bình Châu (Bà Rịa-Vũng Tàu) 2008

đăng quang 2008

đăng quang 2008

kỷ sửu 2009

kỷ sửu 2009
đền huyền trân

trúc lâm thiền viện

chez phan thuận an 2009

chez phan thuận an 2009

dans le soleil et dans le vent

thả thơ 2009

thả thơ 2009
trên sông Hương

tiến vào chung kết

Fai Fo 2009

Fai Fo 2009

canh dần 2010

canh dần 2010
chùa Từ Lâm

phật tử Quảng Viên

phật tử Quảng Viên
chùa Tịnh Giác

Huý nhật lần 7 của em Minh (5.10.2011 - 9.9 ÂL)

Huý nhật lần 7 của em Minh (5.10.2011 - 9.9 ÂL)
Nam-Nga Tuấn-Hà Phượng Chôm Bư Nin Hề + Tùng Tú