Ce portfolio se veut un objet de recherche et de découverte, un lieu de partage et d’échanges entre «alter» et «ego». Tous les commentaires seront donc les bienvenus, et j’en remercie par avance leurs auteurs.

«Sẽ có một ngày trên hành trình đến với những cánh đồng Abydos của Osiris dương trần tục luỵ em bỏ lại đàng sau cả những thân sơ giận thương yêu ghét...»


Chers collègues,


Après une assez longue période de tâtonnements, voici enfin le fruit de mes efforts continus.

J’ai le grand plaisir de mettre à votre disposition un e-portfolio que j’ai conçu comme outil d’accompagnement à mon auto-formation, et en tant qu’enseignante-chercheur-formateur (ou ... chercheuse-formatrice ?), ceci dans le but de favoriser des échanges et contacts avec des collègues d’ici et d’ailleurs.

J’aurais aimé un outil plus approprié (pour plus de facilité dans la conception et dans la lecture), mais je n’en ai pas trouvé. Je compte donc sur votre compréhension.

Si les jeunes collègues y trouvent quelque utilité pour leurs réflexions, ou pour alimenter et enrichir leur vécu professionnel, ce sera à ma très grande joie, et j’en serai bien honorée.

Je compte aussi sur vos remarques, suggestions et propositions (qui seront ajoutées en fin de chaque article ou en bas de la page) pour pouvoir améliorer cet outil. Vous pourriez de même me les communiquer par email (phamthi.anhnga@yahoo.fr).

Avec mes sincères remerciements,

Et Bonne Année du Buffle !


Anh Nga

dimanche 16 novembre 2008

ENSEIGNEMENT DE LA LITTÉRATURE (Réponse à un questionnaire d'enquête)

Chers collègues,
Les membres du Groupe de recherche LITTÉRATURE (Jeunes Chercheurs 2008) vous prient de bien vouloir lire le Questionnaire ci-dessus et donner votre réponse.
Ce document, qui sera bien rempli nous l’espérons, est accompagné d’un rapport que vous trouvez ci-joint portant sur:
- Vue globale sur l’enseignement actuel de la littérature dans les départements de français (Ha Noi, Hue, Ho Chi Minh, Can Tho);
- Evaluation de la matière;
- Regard sur l’enseignement de la littérature anglaise. Quelques réflexions.
Les opinions que vous allez donner seront certainement un support important à notre recherche.
Avec nos remerciements.

Groupe de recherche LITTÉRATURE

QUESTIONNAIRE
(Réponse de Pham Thi Anh Nga, ESLE - Université de Hué, Vietnam)

1. Parmi les profils d’enseignant ci-dessous, quel est le plus exactement le vôtre?
¨ le charismatique (qui vise à faire aimer la littérature par la transmission d’une passion partagée)
¨ l’expert (qui se soucie plutôt de faire maîtriser des savoirs et des techniques d’analyse)
¨ l’ «appropriateur» (qui cherche surtout à mettre les apprenants en contact personnel et autonome avec les textes)
¨ Autre profil. Veuillez le préciser.

Plutôt une synthèse de ces profils, ma tâche étant de mettre les étudiants en contact direct avec les textes, de les faire lire en mobilisant leur réception subjective mais aussi en les guidant dans une lecture méthodique qui exige certaines compétences: savoir se poser des questions, faire des hypothèses de sens et d’être sensibilisés à des formes utilisées et à la tonalité et à la musicalité des textes (surtout en poésie).

2. Quelle est votre posture dans un cours de littérature?

¨ celle d’un enseignant de lettres
¨ celle d’un enseignant de langue

les deux (ou peut-être aucune des deux)
Veuillez donner votre justification

Le texte littéraire est par sa nature polysémique et offre l’avantage des lectures multiples (lecture plurielle). Je tâche de ne pas m’éloigner de l’objectif final de la formation (former des enseignants de français ou des interprètes-traducteurs), tout en respectant la littérarité et l’approche des textes liittéraires.

3. D'après vous, quelles sont les différences entre enseigner la littérature aux étudiants de lettres et aux étudiants de FLE?
Les compétences requises en littérature sont très différentes entre un étudiant (ou un enseignant) de lettres et un étudiant (ou un enseignant) de langue. L’enseignement doit se construire à partir de ces compétences qui serviraient de repères ou fil d’Ariane.

4. Parmi ces objectifs, lequel privilégiez-vous ? (dans l’ordre de priorité)
¨ la connaissance du patrimoine littéraire
■ 1 la pratique méthodique de la lecture des textes littéraires
■ 2 l’expression personnelle face à un fait littéraire
■ 3 le plaisir de lire
¨ Autres. Veuillez préciser.

5. D’après vous, qu’est-ce qui est le facteur le plus important dans l’apprentissage de la littérature ?
¨ des connaissances générales
¨ des connaissances linguistiques

la motivation
¨ l’attirance de la méthode appliquée par l’enseignant
¨ Autres……………………………………………………………………….
J’ajouterais volontiers en second lieu «l’attirance de la méthode appliquée par l’enseignant» car ce facteur contribue fortement à motiver les étudiants.

Quel est le facteur qui manque le plus chez vos étudiants? des connaissances linguistiques

6. D'après vous, les difficultés que les étudiants rencontrent lors de l'apprentissage de la littérature sont:
difficultés langagières
difficultés culturelles
manque de connaissances générales
manque de stratégies d'apprentissage
Autres:
manque de motivation, préjugés et blocage venant des apprentissages antérieurs en littérature

7. D’après vous, quels sont les obstacles majeurs de l’enseignement de la littérature?
- La non-distinction chez les enseignants entre enseigner la littérature à des étudiants de lettres et enseigner la littérature à des étudiants de langue, entre l’accès à la littérature «maternelle» et l’accès à une littérature «étrangère» (et en langue étrangère).
- L’objectif fixé par certains collègues de mettre la littérature et le texte littéraire exclusivement au service de l’enseignement/apprentissage de la langue ou de la culture : il s’agit là d’une matière à part entière, très différente par rapport à des statuts de textes littéraires servant de moyens d’accès à la langue et la culture.
- Le manque de coopération des étudiants dans la pratique professionnelle, mais je crois avoir pu amener plusieurs d’entre eux (surtout les meilleurs en langue) à partager mes démarches d’approche de textes littéraires. Ils ont pu adopter, au fur et à mesure, une attitude de plus en plus «méthodique» face à chaque nouveau texte (lecture et réception subjective mais assistée par des idées directrices et des «outils» fournis).

8. À votre avis, quel est le moment le plus favorable pour commencer les cours de littérature? Veuillez donner votre justification.
Pour un vrai cours de littérature: quand les étudiants ont bien acquis le niveau B2 (ou au moins B1) du DELF. Le texte littéraire résulte d’un travail très minutieux sur la langue de la part de son auteur, et mérite donc au niveau de la réception et de l’analyse d’être examiné par des gens ayant une certaine maîtrise de cette langue. Par ailleurs, l’utilisation des textes littéraires mis au service des heures de pratique de langue est toujours à solliciter, mais cela ne concerne pas le cours de littérature proprement dit.

9. D’après vous, faudrait-il des approches différentes de la littérature selon le niveau de langue des apprenants? Si oui, comment envisagez-vous cela?
L’approche des textes littéraires français chez des étudiants de lettres vietnamiens n’exige aucune maîtrise de la langue française, ce qui n’est pas le cas chez nous. L’accès direct au texte original, en langue étrangère, nous est à la fois un défi et un avantage. Pour plus d’efficacité, un niveau minimum en cette langue doit être exigé pour les cours de littérature. Déjà la présence des textes littéraires dans les cours de pratique de langue peuvent servir de passerelle pour l’accès à la littérature. Mais peut-être pourrions-nous modifier un peu le programme de littérature, en y introduisant tout au début l’approche de quelques textes dont les éléments linguistiques ne sont pas trop difficiles, pour sensibiliser les étudiants à la lecture des textes littéraires, et les amener à des habitudes de lecture et de réception mobilisant à la fois leur subjectivité et des repères pour une lecture méthodique.

10. D’après vous, pourquoi faudrait-il faire travailler la littérature française et francophone en classe de FLE au Vietnam?
Le travail sur la littérature française et francophone (et les œuvres) permet:
- l’accès à une forme particulière de l’usage de la langue, où chaque mot est pesé par son auteur, et qui, contrairement à ce que prétendent nombre de préjugés, offre un éventail de différents registres de langue proches à la réalité même.
- l’accès à des patrimoines culturels et littéraires faisant partie de l’histoire et la vie des habitants du pays dont on apprend la langue.
- de véritables situations de rencontre interculturelle, où l’enseignant sert de médiateur et où l’Autre est représenté par la littérature et les textes littéraires, situation vécue par l’étudiant qui mobilise à la fois son esprit (face à l’histoire littéraire et aux courants littéraires) et son corps (face aux textes ou œuvres).

11. Comment faites-vous pratiquer la littérature à vos apprenants?
par la lecture
¨ par l’écriture

par l’oralité
¨ Autre(s) pratique(s)
par confrontation de différentes interprétations possibles de la part des étudiants, et l’accès à des moments de l’écriture de l’auteur (par exemple: des versions antérieures à la dernière version d’un texte)

12. Dans vos cours de littérature, faites-vous lire des œuvres intégrales à vos apprenants? Si oui, veuillez préciser comment vous y prendre.
Non, jusqu’ici seuls les poèmes me permettent une analyse de l’œuvre dans son intégralité. J’aurais aimé demander comme travail supplémentaire la lecture d’un récit, d’une nouvelle ou d’un roman, mais j’hésite pour la faisabilité d’un tel travail.

13. Êtes-vous d’accord pour enseigner l’histoire de la littérature avant d’aborder l’approche des textes littéraires? Veuillez donner votre justification.
- OUI, parce que ……………………………………………………………………..
………………………………………………………………………………………..
- NON, parce que
- j’accorde plus de priorité au texte littéraire qui mérite un accès direct avant toute autre démarche, tout comme dans la vie réelle où le plaisir joue un rôle important.
- pour plus de motivation chez les étudiants.
- ma démarche habituelle: texte ou œuvre (lecture assistée d’outils) → auteur → courant littéraire

15. D'après vous, faudrait-il choisir seulement les textes littéraires correspondant au goût des étudiants ou aborder tous les types de textes du Moyen Âge au XXe siècle? Pourquoi?
- OUI, parce que ……………………………………………………………………..
………………………………………………………………………………………..
- NON, parce que
- plus de priorité aux textes contemporains (plus de facilité d’accès et de pertinence, vu notre objectif de formation)
- pour les textes anciens: peut-être dans leur version plus ou moins modernisée.
- la répartition du programme selon les siècles et qui suit cet ordre chronologique (du Moyen Âge au XXe s.) devrait être repensée pour plus de pertinence.

16. Quel est le rôle de la langue et la littérature maternelles dans l'apprentissage de la littérature française?
La langue maternelle peut servir de langue-outil pour la classe, tout en accordant à la langue française plus de priorité. En outre, la mise en parallèle des mots ou tournures dans les deux langues peut favoriser l’approche d’un texte littéraire (en langue étrangère) dans sa forme linguistique. Les assonnances, les allitérations, les formes verbales... sont par exemple à exploiter dans le contact direct avec le texte littéraire (avantage de nos étudiants de langue), mais la langue de classe (explicitation, questions-réponses...) peut se faire dans une langue ou une autre, selon le moment.

17. D'après vous, faudrait-il expliquer les points grammaticaux dans les extraits littéraires proposés aux étudiants? Pourquoi?
Non, pas tout à fait. Mais certains aspects grammaticaux portent sens et font même la valeur d’un texte, d’un poème, donc à exploiter de manière suffisante (par exemple: l’article défini dans «Déjeuner du mation» de J.Prévert, temps et modes verbaux dans «Barbara» du même auteur, structure des phrases et temps et modes verbaux dans «Elle avait penché vers mon lit sa figure aimante...» (Du côté de chez Swann) de M.Proust)

18. Quelles informations faudrait-il fournir avant l'exploitation d'un texte?
¨ les informations sur l'époque où l'auteur vit
¨ l'arrière-plan historique
¨ l'arrière-plan culturel

l'origine de l'extrait
(C’est plutôt aux étudiants de la trouver, dans la lecture de cet extrait, en se basant sur le manuel mis à leur disposition (et éventuellement sur d’autres documents). De même, les autres aspects cités ici font partie des tâches de recherche des étudiants face à chaque texte.)
Autres
Toute lecture du texte littéraire est accompagnée d’une tâche de lecture bien définie par des consignes, et qui sert de repères ou fil conducteur pour la lecture.

19. Pour faire sentir la beauté d'un texte littéraire aux étudiants, faudrait-il sensibiliser
les connaissances de stylistique
la connotation/dénotation
l'implicite/explicite
Autres la musicalité, la diction (d’un poème), la polysémie..., les moments de l’écriture (et les hésitations de l’auteur dans la mise en mots), la sensibilité subjective

20. D'après vous, quels critères faut-il privilégier pour l'évaluation des cours de littérature?
(ceci ne concerne que des cours de littérature étrangère et des étudiants de langue)
¨ les connaissances de langue
¨ les connaissances de la culture cible
¨ la création des apprenants

Autres
Le savoir-faire face à un texte littéraire: interprétation personnelle mais bien justifiée (repérage des éléments formels), connaissances minimales des grands courants littéraires (dans les grandes lignes), réception personnelle d’un texte littéraire (diction d’un extrait déjà étudié en classe).

21. Quels sont les supports didactiques nécessaires pour qu’un cours de littérature ait de succès?
- un manuel avec œuvres (ou extraits), bibliographie d’auteurs, présentation des courants littéraires, histoire littéraire (du siècle), éventuellement avec gravures, photos et dessins relatifs aux œuvres, auteurs, courants...
- des enregistrements sonores d’extraits d’œuvres.
- éentuellement des films réalisés à partire d’œuvres littéraires ou des œuvres complètes (si le temps le permet ou pour des activités parascolaires).

22. Veuillez décrire les démarches d’un cours de littérature idéal que vous concevez/êtes en train de suivre.
Chaque étudiant dispose dès le début d’une copie du manuel utilisé. La progression se fait en classe mais surtout individuellement, à la maison, où les étudiants doivent accomplir leur tâche renouvelée à chaque séance de cours. La démarche normale est: «lecture d’un texte ou œuvre (lecture avec tâche et consigne, assistée d’outils) → auteur (vie et œuvre) → courant littéraire». Après la confrontation des résultats obtenus à chaque fois par les étudiants, je procède à une synthèse et une conclusion, et apporte de nouveaux éléments relevant des théories d’études littéraires (intertextualité, théorie de la réception littéraire, schéma actanciel...), tout en évitant la terminologie trop spécialisée qui peut être déroutante.

Pour plus d’informations (sur le net):
-en français:
LA LITTÉRATURE ET LE TEXTE LITTÉRAIRE EN CLASSE DE LANGUE
TRADUISIBILITÉ vs INTRADUISIBILITÉ - LE CAS DES TEXTES LITTÉRAIRES ET DE LEUR TRADUCTION EN MILIEU SCOLAIRE
- en vietnamien:
ĐỂ VIỆC DẠY / HỌC VĂN HỌC PHÁP TRONG ĐÀO TẠO TIẾNG PHÁP Ở ĐẠI HỌC THỰC SỰ HIỆU QUẢ - MỘT SỐ ĐỊNH HƯỚNG VÀ BIỆN PHÁP CỤ THỂ

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Jeanne d'Arc 1960-1973

Jeanne d'Arc 1960-1973
classes de 7e et 8e

classe de 4e

ENS de Hue 1973-1977

ENS de Hue 1973-1977
4e année

Université de Rouen 1996-1997

Université de Rouen 1996-1997
salle de documentation DESCILAC - le 9 janvier 1997

dernier cours de méthodologie 1997

Université de Rouen 1999-2000

Université de Rouen 1999-2000
soutenance de thèse

avec Anh Hai

... et les copains copines

ENS de Hue 2003-2004

ENS de Hue 2003-2004

Université d'Hélouan - Égypte 2004

Université d'Hélouan - Égypte 2004

Bangkok 2006

Bangkok 2006

ESLE de Hue 2006-2007

ESLE de Hue 2006-2007

Siem Reap 2007

Siem Reap 2007
anciens Rouennais

chez Minh 2008

chez Minh 2008

Pagode Từ Lâm (Hué) 2008

Pagode Từ Lâm (Hué) 2008

Vientiane 2008

Vientiane 2008
Avenue Lane Xang

Université Nationale du Laos

Bình Châu (Bà Rịa-Vũng Tàu) 2008

Bình Châu (Bà Rịa-Vũng Tàu) 2008

đăng quang 2008

đăng quang 2008

kỷ sửu 2009

kỷ sửu 2009
đền huyền trân

trúc lâm thiền viện

chez phan thuận an 2009

chez phan thuận an 2009

dans le soleil et dans le vent

thả thơ 2009

thả thơ 2009
trên sông Hương

tiến vào chung kết

Fai Fo 2009

Fai Fo 2009

canh dần 2010

canh dần 2010
chùa Từ Lâm

phật tử Quảng Viên

phật tử Quảng Viên
chùa Tịnh Giác

Huý nhật lần 7 của em Minh (5.10.2011 - 9.9 ÂL)

Huý nhật lần 7 của em Minh (5.10.2011 - 9.9 ÂL)
Nam-Nga Tuấn-Hà Phượng Chôm Bư Nin Hề + Tùng Tú