Ce portfolio se veut un objet de recherche et de découverte, un lieu de partage et d’échanges entre «alter» et «ego». Tous les commentaires seront donc les bienvenus, et j’en remercie par avance leurs auteurs.

«Sẽ có một ngày trên hành trình đến với những cánh đồng Abydos của Osiris dương trần tục luỵ em bỏ lại đàng sau cả những thân sơ giận thương yêu ghét...»


Chers collègues,


Après une assez longue période de tâtonnements, voici enfin le fruit de mes efforts continus.

J’ai le grand plaisir de mettre à votre disposition un e-portfolio que j’ai conçu comme outil d’accompagnement à mon auto-formation, et en tant qu’enseignante-chercheur-formateur (ou ... chercheuse-formatrice ?), ceci dans le but de favoriser des échanges et contacts avec des collègues d’ici et d’ailleurs.

J’aurais aimé un outil plus approprié (pour plus de facilité dans la conception et dans la lecture), mais je n’en ai pas trouvé. Je compte donc sur votre compréhension.

Si les jeunes collègues y trouvent quelque utilité pour leurs réflexions, ou pour alimenter et enrichir leur vécu professionnel, ce sera à ma très grande joie, et j’en serai bien honorée.

Je compte aussi sur vos remarques, suggestions et propositions (qui seront ajoutées en fin de chaque article ou en bas de la page) pour pouvoir améliorer cet outil. Vous pourriez de même me les communiquer par email (phamthi.anhnga@yahoo.fr).

Avec mes sincères remerciements,

Et Bonne Année du Buffle !


Anh Nga

mardi 13 janvier 2009

INTRODUCTION DU RAPPORT-PROJET DE DEA (1997)

A cette époque qui va mettre fin au vingtième siècle et au deuxième millénaire, parler d’interculturel ne surprend plus personne. Tout un chacun est conscient du véritable éclatement interculturel qui atteint tous les domaines de la vie actuelle : des rapports internationaux les plus officiels aux contacts les plus individuels, en passant par des échanges commerciaux, scientifiques, littéraires, artistiques, ludiques... En effet, la communication entre nations, entre sociétés, groupes, individus de cultures différentes est d’une importance de plus en plus forte dans tous les domaines. Cette communication ne se fait cependant pas sans des «ratés» qui gênent la compréhension mutuelle et le fonctionnement des interactions, tant dans des négociations politiques, commerciales ... que dans des contacts interpersonnels ce qui paraît pertinent pour les uns peut être sans importance pour les autres. Qu’est-ce qui fait que, éventuellement, deux individus appartenant à des cultures différentes ne se comprennent pas, interprètent mal leurs intentions réciproques, et ne peuvent pas à leur aise se «comprendre»? ou encore ont l’impression de se comprendre mais dans un quiproquo? Qu’est-ce que le fait de ne pas appartenir à une même culture modifie dans l’intercompréhension des individus en interaction? Telle est la question de départ que nous nous sommes posée.

Ayant bénéficié, dès notre très bas âge, d’une formation scolaire française qui était, dans la société vietnamienne des années 50 à 70, bien appréciée par des familles soucieuses de préparer au mieux leurs enfants à l’avenir, nous étions persuadée que notre comportement était imprégné d’une «certaine» culture française, grâce à des connaissances acquises à l’école sur la France et les Français, et à un certain niveau de maîtrise de la langue française, et que cela nous épargnerait tout risque d’incompréhension, d’illusion de compréhension ou de quiproquos dans le contact avec les Français. Ce qui n’était malheureusement qu’illusoire. Et ces problèmes de « malentendus » sont aussi vécus par nombre de Vietnamiens et de Français, sans toutefois qu’ils en soient vraiment et parfaitement conscients. Tel est le cas par exemple d’une Française qui qualifie de «curieuses» («sans esprit malsain», a-t-elle précisé) ces «questions indiscrètes» posée par un Vietnamien: «Quel âge avez-vous?», «Etes-vous marié?», «Combien gagnez-vous par mois?», alors que, pour un Vietnamien, poser de telles questions est une marque de convivialité, et même une nécessité, pour entrer en communication avec quelqu’un.

Partant de ce constat d’incompréhension entre individus de cultures différentes, notamment entre Français et Vietnamiens, nous avons essayé de consulter des études effectuées dans le domaine de l’interculturel et qui traitent les différences de comportement verbal et d’interprétation dans la communication interculturelle.

Plusieurs domaines ont été abordés : entre autres, la politesse verbale, les salutations, les modes d’adresse, le compliment, le remerciement, les sujets abordables dans les conversations, domaines aussi pertinents les uns que les autres dans une approche interculturelle. Pour notre part, nous nous sommes plutôt intéressée à un angle d’attaque qui permette d’expliciter les divergences d’interprétation, les risques d’incompréhension dus à la différence de culture, dans un cadre plus global et non restreint à un acte comme la salutation, le compliment ou le remerciement, à une contrainte de politesse ou au choix de sujets éligibles dans la conversation. C’est pour cette raison que, répondant aux suggestions de notre directeur de recherche, et le travail de documentation aidant, nous avons choisi d’examiner un aspect qui pour l’instant n’a pas encore été exploité dans le domaine de la communication interculturelle : le calcul du sens, dont les théories de B-N.Grunig, de H-P.Grice, de D.Sperber et D.Wilson, de J.Moeschler et les synthèses de C.Kerbrat-Orecchioni nous serviront de repère dans notre approche interculturelle.

Notre question de départ peut alors se reformuler comme suit: Qu’est-ce que le fait de ne pas appartenir à une même culture modifie dans le calcul du sens de deux individus en interaction?

D’où la tâche que nous nous sommes donnée pour le présent rapport-projet : nous informer sur les théories présentant le sens comme résultat d’un calcul (et non d’un décodage), y repérer des éléments susceptibles de définir l’impact de l’appartenance à une culture sur la construction du sens et l’accès au sens, et, dans un deuxième temps, observer le calcul du sens dans la communication interculturelle, notamment dans les interactions entre Français et Vietnamiens, sous l’aspect des divergences dans le calcul du sens. Notre travail s’ouvrira enfin sur une perspective de recherche pour une étape ultérieure, celle de la thèse à venir.

C’est en recourant sans cesse à notre propre vécu, évidemment avec un certain recul, et surtout aux témoignages que nous avons pu recueillir auprès des Français et des Vietnamiens, que nous avons constitué le corpus de notre recherche. Ces témoignages sont obtenus surtout à partir d’un questionnaire de suggestions élaboré dans le cadre de notre recherche, ou sont tirés de récits et nouvelles, notamment de «La mémoire du chien» de F.Marmande (Ed.Fourbis, 1993)...


«Le calcul du sens dans la communication interculturelle. La rencontre entre Français et Vietnamiens», Rapport-projet de DEA, Université de Rouen, France

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Jeanne d'Arc 1960-1973

Jeanne d'Arc 1960-1973
classes de 7e et 8e

classe de 4e

ENS de Hue 1973-1977

ENS de Hue 1973-1977
4e année

Université de Rouen 1996-1997

Université de Rouen 1996-1997
salle de documentation DESCILAC - le 9 janvier 1997

dernier cours de méthodologie 1997

Université de Rouen 1999-2000

Université de Rouen 1999-2000
soutenance de thèse

avec Anh Hai

... et les copains copines

ENS de Hue 2003-2004

ENS de Hue 2003-2004

Université d'Hélouan - Égypte 2004

Université d'Hélouan - Égypte 2004

Bangkok 2006

Bangkok 2006

ESLE de Hue 2006-2007

ESLE de Hue 2006-2007

Siem Reap 2007

Siem Reap 2007
anciens Rouennais

chez Minh 2008

chez Minh 2008

Pagode Từ Lâm (Hué) 2008

Pagode Từ Lâm (Hué) 2008

Vientiane 2008

Vientiane 2008
Avenue Lane Xang

Université Nationale du Laos

Bình Châu (Bà Rịa-Vũng Tàu) 2008

Bình Châu (Bà Rịa-Vũng Tàu) 2008

đăng quang 2008

đăng quang 2008

kỷ sửu 2009

kỷ sửu 2009
đền huyền trân

trúc lâm thiền viện

chez phan thuận an 2009

chez phan thuận an 2009

dans le soleil et dans le vent

thả thơ 2009

thả thơ 2009
trên sông Hương

tiến vào chung kết

Fai Fo 2009

Fai Fo 2009

canh dần 2010

canh dần 2010
chùa Từ Lâm

phật tử Quảng Viên

phật tử Quảng Viên
chùa Tịnh Giác

Huý nhật lần 7 của em Minh (5.10.2011 - 9.9 ÂL)

Huý nhật lần 7 của em Minh (5.10.2011 - 9.9 ÂL)
Nam-Nga Tuấn-Hà Phượng Chôm Bư Nin Hề + Tùng Tú