Ce portfolio se veut un objet de recherche et de découverte, un lieu de partage et d’échanges entre «alter» et «ego». Tous les commentaires seront donc les bienvenus, et j’en remercie par avance leurs auteurs.

«Sẽ có một ngày trên hành trình đến với những cánh đồng Abydos của Osiris dương trần tục luỵ em bỏ lại đàng sau cả những thân sơ giận thương yêu ghét...»


Chers collègues,


Après une assez longue période de tâtonnements, voici enfin le fruit de mes efforts continus.

J’ai le grand plaisir de mettre à votre disposition un e-portfolio que j’ai conçu comme outil d’accompagnement à mon auto-formation, et en tant qu’enseignante-chercheur-formateur (ou ... chercheuse-formatrice ?), ceci dans le but de favoriser des échanges et contacts avec des collègues d’ici et d’ailleurs.

J’aurais aimé un outil plus approprié (pour plus de facilité dans la conception et dans la lecture), mais je n’en ai pas trouvé. Je compte donc sur votre compréhension.

Si les jeunes collègues y trouvent quelque utilité pour leurs réflexions, ou pour alimenter et enrichir leur vécu professionnel, ce sera à ma très grande joie, et j’en serai bien honorée.

Je compte aussi sur vos remarques, suggestions et propositions (qui seront ajoutées en fin de chaque article ou en bas de la page) pour pouvoir améliorer cet outil. Vous pourriez de même me les communiquer par email (phamthi.anhnga@yahoo.fr).

Avec mes sincères remerciements,

Et Bonne Année du Buffle !


Anh Nga

mercredi 27 août 2008

posthume (Đ.Q.D.)

«Fini ‘’le rêve’’, comme m’a dit la petite Tr., en plaisantant un peu, mais il reste toujours des choses inoubliables – je ne parle pas des photos, qui ne sont là que pour déclencher notre mémoire, pour réveiller ce qui est ineffaçable, indélébile. Tu sais, je compare ça à une boîte bien fermée et qu’on ouvre de temps en temps, à nos heures perdues et on sourit un peu, au fond de soi, puis on ferme, et la vie continue...!»
------------------------------------
I.L.M., le 21.4.19...
Chère Ah, oh pardon, A.N., j’allais écrire de travers (!), bon, comme je suis un peu comme ça, donc tu m’excuseras. Voilà, j’ai reçu ta lettre il y a une semaine, au moment où j’allais partir pour Bruxelles, j’y suis resté trois jours et demi, après, je suis allé à Nancy. Aujourd’hui, je vais à Lyon, mais, j’ai quelque temps à perdre, sinon, je ne pourrais t’écrire qu’après mon retour de Lyon, i.e. la semaine prochaine! D’abord, pour ton courrier, j’ai reçu trois ou 4 lettres, adressées à M. N.V.H., à P.A.T. et hier, une brochure de DIAL sur les CD. Les 3 ou 4 brochures étaient envoyées par La Redoute, exactement pareilles à celle que j’ai reçue juste avant ton départ, donc à la poubelle! En ce qui concerne Y.Rocher, j’ai encore rien reçu jusqu’à maintenant. Question boulot, ou plutôt fric, Mme Duchâteau (!) n’a repris le travail qu’il y a une semaine, donc, rien encore de ce côté-là. L’autre jour, j’ai reçu la lettre de Hinh, il m’a annoncé qu’il avait bien reçu le billet. Merci beaucoup. Je vais essayer de répondre à tes questions comme je peux. Voilà, je suis allé voir «Les Évadés» et «Les Misérables», seul, s’il te plaît, et comme j’étais souvent accompagné, ça a été un peu ennuyeux, quand même. «Les Misérables» a duré trois heures, je ne suis rentré qu’à minuit, et j’ai pas oublié de tâter la poche pour voir si ma clé était là! C’était comme si j’étais accompagné! Bon, après, je suis allé en Belgique. C’était seulement quand on a traversé la frontière et l’équipage belge nous a adressé quelques mots que je savais qu’on était en Belgique, autrement, il n’y avait aucun contrôle douanier ou policier, c’est l’espace Schengen, maintenant. Mes amis m’ont emmené voir Bruxelles et sa grande place, ensuite on est allé à Gent (Gand, en français). à Ostende, puis à Pompes. J’ai pris pas mal de photos. Le lendemain de mon retour à Paris, je suis allé à Nancy, mais il a plu les deux jours où je suis resté, la pluie, la grisaille, j’ai passé la demi-journée avant mon départ à regarder la télé. Le lendemain matin, j’ai repris le train pour Paris. Nous ne reprendrons le cours que le 2 Mai, on a encore une semaine de semaine, oh non, de vacances. Maintenant au CIEP je reste souvent jusqu’à 6 heures pour finir le boulot, taper le rapport, ou faire des photocopies. J’ai pu photocopier encore deux ou trois bouquins assez intéressants, un sur l’expression écrite, un sur la formation, je veux dire à l’usage des formateurs, un autre sur l’image. Jusqu’à maintenant, j’ai fait 7 ou 8 bouquins photocopiés! À mon retour de Lyon, je vais envoyer deux paquets chez moi. À part ça, tout va bien. Ah, il y a autre chose, Sœur Van der Meersch, je ne sais pas si l’orthographe est correcte, donc Sœur VDM nous a envoyé une lettre et une feuille à remplir pour la sortie Bretagne (ou Normandie?), le 24 Juin. Le 29 Juin, on va manger au CIEP (déjeuner) comme chaque année, je pense, et le 30 Juin, hop, le retour ! Ah, j’oublie, tu ne m’as pas dit si les gens à l’aéroport TSNhứt avaient fouillé de fond en comble tes affaires, je te demande ça parce que j’ai déjà acheté un bouquin et je vais en acheter quelques autres encore, qui n’ont rien à voir avec la pédagogie, enfin, tu vois ce que je veux dire, n’est-ce pas? Tâche de me répondre le plus tôt possible, d’accord? Voilà. J’espère que tu es toujours en bonne santé et que tu t’habitues déjà à ton travail, et que cette lettre ne t’a pas trop fatigué les yeux!... Je viens de recevoir une lettre d’Y.Rocher. Ils t’envoient un chèque de 474,40 F. J’encaisse le chèque et je te ramène la somme à mon retour ou je passe l’argent + l’argent du CIEP à Nh.? (i.e. » 1000 Fr.) En plus, une brochure de «Le club des Créateurs de Beauté»! Rien que du rouge à lèvres! À bientôt!
------------------------------------
Le 27.4.19...
Chère A.N.,
Je viens de rentrer de Lyon, et j’ai trouvé un tas de courrier, adressant à Mr. H. et à toi aussi, presque tout sur les publicités, achats, assurances, etc... donc, à la poubelle. Il reste seulement ce relevé de compte, que je t’envoie ci-joint. Je pense qu’il vaut mieux que je t’envoie ça le plus vite possible. Peut-être, tu recevras cette lettre après ma première lettre, mais je te rappelle que j’ai reçu un chèque d’Yves Rocher, avec un montant de 474,40 F, au nom de N.V.H., c/o Mr. D.Q.D., Ch. 207, etc... Je pense pouvoir encaisser ça sans problème. Je passerai le tout (+ ton fric, que je j’ai pas encore touché!) à Nh. Si tu as quelque chose à me communiquer tu feras mieux de te dépêcher, car deux mois, ça passe vite! Sinon, je ferai comme convenu, OK?
Tu sais, les quelques jours de vacances à Bruxelles, à Nancy, à Lyon, ça a été vraiment ennuyeux! Il pleuvait tout le temps, et le jour où je suis parti de Lyon, il commençait à ne plus pleuvoir! Si bien que mes amis m’ont dit que j’ai apporté à Lyon de la pluie, même à Grenoble aussi, où j’ai passé un jour. Ils m’ont dit que la prochaine fois que j’irais chez eux, je devrais apporter du soleil! La semaine prochaine, le 2 Mai, on reprend le cours. Bon, je m’arrête. À bientôt.
N.B. Je viens d’encaisser le chèque, 474,40 F. Je t’envoie aussi la «Remise de chèque».
------------------------------------
Le 11.5.19...
Chère A.N.,
Je viens de recevoir ta lettre, c’était vraiment une surprise. Figure-toi que, hier, je voulais prendre le bus, mais la ligne était interrompue pour quelque chose, alors j’ai dû retourner à Marcel Sembat et prendre l’autre bus, tu te rappelles? celui que tu avais pris pour aller voir tes amis à l’hôtel La Campanile, si je ne me trompe pas, direction Mairie d’Issy ! Bon, jusqu’à maintenant, en ce qui me concerne, ça va, pas de problèmes, toujours la baguette le soir ! Ah, autre chose, je viens de faire Amsterdam, le week-end dernier, avec S., une amie à nous et un étudiant à moi. Départ vendredi soir à 11h du soir, arrivée à Amsterdam 8h du matin. Samedi matin, promenade en bateau-mouche (en attendant celui de la Seine!), après-midi, au centre-ville. Dimanche, visite de Haarlem (l’autre Harlem se trouve à New-York, remarque l’orthographe), puis La Haye, la plage et le centre-ville. Lundi, visite d’un port, ou plutôt d’un village de pêche, et la «cité des moulins», ah j’oublie, sur la route à La Haye, on s’est arrêté à une pépinière de tulipes, c’était formidable, des couleurs et des couleurs! Remarque que, en Hollande, on parle surtout anglais, j’ai pu me débrouiller un petit peu. Autre particularité des Pays-Bas: les vélos, tu en trouves partout. Devant la gare, il y a un parc à vélos, on dirait Saigon les années 80! À propos, ça fait un certain temps que je ne me suis pas allé me promener aux Champs-élysées, mais pour la carte postale, c’est promis, je te l’enverrai le plus tôt possible. Autre chose, je viens de recevoir du Club DIAL un paquet avec 2 CD et un petit livre sur Stephan ETCHER, la facture: 260 F et quelque chose. Comme ça ne m’intéresse pas du tout, je vais renvoyer ça à DIAL, si ç’avait été quelque chose que j’aime, j’aurais gardé! Il ne nous reste plus qu’un mois et demi, je songe maintenant à mon retour. J’espère que tout va bien. Allez, à bientôt, je t’envoie cette lettre, tout de suite, en allant au Musée d’Orsay (sortie avec Mme Goutet).
------------------------------------
Le 19.5.19...
Chère A.N.,
Je viens de recevoir ta lettre, il y a 3 jours. Ça y est, les photocopies, je viens de les terminer. Pour les agrandissements et les retirages, je les récupère dans une semaine. Ce soir, en rentrant, j’ai reçu du courrier à ton nom. Une lettre de M. et Mme... et un relevé du BNP. Pour la lettre, je me suis permis de l’ouvrir, parce que je pensais que c’était probablement une invitation quelconque (ne m’en veux pas trop!) et c’était ça, parce que je voulais t’envoyer ça. Je t’envoie le carton (il y avait aussi le plan de leur quartier, mais...). Ensuite, à propos de la BNP, je crois que la CAF continue à te verser la somme. Je ne sais pas quand ça se terminera, mais comme je rentre le mois prochain, il faudrait peut-être que tu écrives à la BNP pour leur dire de t’envoyer le courrier à ton adresse, comme ça tu sauras où tu en seras avec la CAF. Il me semble que tu as déjà rempli quelque chose, comme quoi tu allais changer d’adresse, non ? J’étais là, à la BNP avec toi. Le mieux serait que tu leur écrives de nouveau. Voilà (pour le moment!). À part ça tout va bien, On dirait que je commence à être fatigué de Paris, de la France... , j’ai plus envie de sortir le week-end avec le CIES, je ne sais plus, ça ne me dit plus rien. Remarque, dimanche dernier, je voulais rester au foyer, sans sortir, mais on m’a invité quand même! Et je n’ai pas de nouvelle victime, comme tu dis! Enfin, d’ici au 30 Juin, c’est pas trop long, donc...
Bon, je te quitte. À bientôt, donc.
P.S. Ah, j’allais oublier. Ton œil, ça va mieux? T’en fais pas, les points de suture, ça disparaîtra. J’en ai 8, juste à côté de l’œil gauche!! Et encore, excuses...
------------------------------------
Le 4.6.19...
Chère A.N.,
J’ai reçu ta lettre il y a deux ou trois jours. Eh bien, pour résumer, j’ai tout «accompli ma mission», i.e. les photos, les agrandissements, les photocopies, en passant par les cartes postales toutes rondes – j’en ai même acheté deux! Il reste une seule chose, c’est que j’ai pas encore reçu le fric qu’on te doit toujours. R.C. ne m’a encore rien dit, peut-être deux semaines avant la fin du stage, je demanderais à Mme Duchadeau. Pour les agrandissements, les retirages, ça fait en tout 78 F. Je rechanche
[1] sur tes 474F,40, j’arrondis le chiffre, donc, je t’envoie 470 F. Donc, pour les photos, je les ramène avec moi au VN, je te les enverrai de là-bas, ou bien tu me diras ce que je dois faire. Tu connais mon adresse à Saigon, enfin, de toute façon, je te contacterai à mon retour. Pour l’argent, je le passerai au chef + l’argent du CIEP. Au fait pourquoi tu n’envoies pas un mot à R.C. pour ton fric? Peut-être, il oublie, il a beaucoup de boulot à faire, donc un mot de toi me facilitera ma petite demande! Tu as intérêt à faire vite parce qu’il nous reste que 3 semaines. J’ai vu que tu as envoyé tes lettres le 22 Mai, et le 30 ou le 1er Juin, c’est arrivé, donc, tâche de le lui rappeler le plus tôt possible! À propos, tes yeux, ça marche mieux maintenant? – Tu vois, ce n’est pas comme la dernière fois, j’ai failli oublier !, on apprend toujours des choses, y compris inviter les gens à boire avec nous... Mais j’espère que mon écriture n’est plus illisible pour toi (!), que veux-tu, c’est comme ça, je réserve mon temps pour faire des choses plus lisibles en couleurs, c’est plus joli, tu trouves pas? Ah, autre chose, je me permets de te dire qu’on dit pas «point de soudure» mais «point de suture». Cherche dans le dico, tu verras! Tu as écrit ça deux fois, donc... mais il est toujours temps de corriger, non? Tu sais, dans trois semaines, toute la bande, je veux dire tous les gens de l’Unité UFFLE, y compris R.C., Mme Duchateau..., en passant par M.Tr., une dame qui s’appelle Ng. que j’ai pas vue encore, et les deux Laotiens, non, trois, plus une Kenyane (du Kenya), tout le monde ira à Reims, après on ira au Mt St Michel, le 24 Juin, retour le 27, le 28 déjeuner au CIEP avec le Directeur, le 29 Évaluation du stage, et le 30 hop, on plie bagages ! Fini «le rêve», comme m’a dit la petite Tr., en plaisantant un peu, mais il reste toujours des choses inoubliables – je ne parle pas des photos, qui ne sont là que pour déclencher notre mémoire, pour réveiller ce qui est ineffaçable, indélébile. Tu sais, je compare ça à une boîte bien fermée et qu’on ouvre de temps en temps, à nos heures perdues et on sourit un peu, au fond de soi, puis on ferme, et la vie continue...! Tu peux écrire tout un roman là-dessus et tu le publieras quand tu voudras et tu seras célèbre comme romancière, en plus comme poète! Je te taquine un peu, mais pourquoi pas? L’idée est bien simple, mais on commence toujours par des choses simples, non? Ben bon, assez divagué comme ça. Pour mes bagages, je ne pense pas que j’aie des problèmes, parce que le mari d’une de mes étudiantes m’a promis d’emvoyer tous les bouquins par avion pour moi, il travaille à Roissy, même si le paquet ne m’accompagnait pas, je le recevrai plus tard, quand je serai à Saigon. Je n’ai pas fait beaucoup d’achats non plus. J’ai déjà acheté une dizaine de CD de Jazz, peut-être je m’achèterai une paire de chaussures et quelques chemises, ce sera tout. Ah, j’oublie, j’ai acheté du matériel pour peindre aussi, des couteaux à peindre (introuvables chez nous) et des pinceaux, des bons! Bien sûr, j’oublierai pas le chocolat, les bonbons, et j’ai bien l’intention d’acheter deux bouteilles de vin ou de champagne – dans l’avion – pour mon père. On m’a dit que dans l’avion, c’est moins cher, enfin, je vais me renseigner. Devine un peu ce que je ferai quand je me présenterai à l’IDECAF? Je vais dire aux demoiselles qu’en France, quand on se revoit ou qu’on se voit, on se donne des bisous, alors, un, deux, trois, quatre, comme ça! Elles vont certainement crier très fort, et rougir aussi, jusqu’aux non pas aux oreilles, mais des pieds jusqu’à la racine des cheveux!
Ciao.
------------------------------------
Ngày 28.6.19...
A.N.,
Hôm trước, R.C. có đưa tôi số tiền là 408 F,..., và có nói là một số tickets không thanh toán được. Cộng thêm vào đây số tiền 400 F, trừ tiền làm retirages,... có nghĩa là : 408 + 400 = 808 F...
Tụi tôi vừa mới đi Bretagne về. Ngày mốt là allez hop ! lên máy bay.
Ciao.
P.S. À quên, còn cái relevé này, tôi có đến BNP, họ nói là chính A.N. phải viết cho họ báo rằng mình đã thay đổi chỗ ở, rồi họ mới gởi đến địa chỉ mới!
***
SG le 20.7.19...
Chère A.N.,
Comme tu vois, ça fait 20 jours que je suis rentré et il m’a fallu au moins 10 jours pour me remettre au rythme de chez nous! Figure-toi que pendant toute une semaine, je ne me mettais au lit qu’à partir de 1h ou 2h du matin! Et surtout, surtout, la circulation était effrayante ! Mais maintenant, ça va de mieux en mieux. J’ai fait des retouches au tableau, et j’ai laissé tes photos, tes photocopies chez Mme ta tante. Au début, j’avais pensé à t’envoyer tout ça par la poste, mais vu les choses, je préfère ne pas prendre ce risque inutile, et j’ai demandé à Mme ta tante de prendre soin de tous ces machins, oh pardon, tes affaires, en attendant quelqu’un de Huế pour te les remettre. J’espère avoir accompli ma «mission» sans bavure, et ne pas m’être trompé dans mes calculs! À part ça, la vie reprend son cours, je ferai un petit exposé aux collègues dans deux semaines, et les cours ne commenceront que dès le début d’Août, donc, j’ai encore deux semaines de repos. En attendant, je répare ma bécane, je range mes affaires à la maison, et j’ai déjà quelques idées pour les choses de la peinture aussi, ça fait quand même du bien de pouvoir faire ce qu’on aime faire, n’est-ce pas? Pour mes photocopies, j’ai pu fabriquer au moins 7, ou 9 livres, si je ne me trompe, y compris les deux ou trois livres dont j’ai photocopié seulement les parties importantes. Si jamais tu pouvais avoir l’occasion, fais un saut chez moi pour regarder. Voilà quelques mots pour te tenir au courant. Ciao.
------------------------------------
SG, ngày 5.9.19...
Chère A.N.,
J’ai reçu ta lettre longtemps déjà, un peu plus d’un mois, après que j’avais envoyé la mienne. Je ne sais pas si tu as déjà pu recevoir tout le paquet ou pas. Comme je t’avais écrit dans ma lettre, je n’avais pas pu envoyer tout ça par la poste, trop de risques inutiles, c’est pourquoi il fallait attendre quelqu’un de Huế ou quelqu’un qui va à Huế pour t’apporter tout ça. Mais quoi qu’il en soit, n’oublie pas de me faire savoir. Au début du mois dernier, j’ai eu une hémorragie digestive, je ne sais pas si c’est le mot juste, mais j’ai vomi du sang et des choses. Résultat: ulcère du semi-violon! Et pour obtenir ça, j’ai dû passer l’endoscopie, i.e. ils vont te fourrer un appareil dans la bouche pour atteindre l’estomac, avec un «œil photographique», et tu as le résultat cinq minutes après. Il faut donc que c’est pas du tout commode! Enfin, ça va mieux maintenant, et mon traitement continue toujours. Je commence à me remettre d’ailleurs et j’ai déjà repris mes cours. J’ai plaisanté en écrivant à une amie en France que notre séjour en France a laissé des traces! J’ai dû écrire à quelques amis en France pour leur expliquer mon retard dans mes lettres, toi y compris. Voilà, j’espère que tout est clair maintenant, tandis que moi, je vais de mieux en mieux. Quand tu auras reçu le paquet, tu me le fais savoir, OK?
Ciao.
------------------------------------
SG, le 12.11.19...
Chère A.N.,
Quand j’ai reçu ta lettre, j’étais «en pleine grippe». C’était vraiment ennuyeux, ces maux de tête qui durent des jours et des jours. Je plaisantais souvent avec mes nièces en leur disant que quand j’étais en France, je n’étais pas malade même une seule fois, tandis que depuis mon retour, tout juste ce mois, j’étais malade au moins trois fois déjà. Peut-être il faut que j’aille de nouveau en France pour ne pas être malade! Bon, à part ça, tout marche bien, le boulot, la famille, etc... Et je recommence, ou plutôt je continue mon petit art – parce que, après mon hémorragie, ça fait deux mois déjà, j’avais plus envie de faire quoi que ce soit, on dirait, vidé, dans tous les sens du terme! – actuellement, je suis en train de réaliser deux ou trois choses en bois et je vais peindre dessus! Ah si seulement on pouvait réaliser tout de suite tout ce qu’on a dans la tête! À propos, on m’a dit que là-bas chez toi, à Huế on fait de la fonderie (en bronze), pour les statues, les sculptures. Est-ce que tu pourrais demander des renseignements sur ça, et comment je dois les envoyer, ou bien je dois les apporter là-bas moi-même... et aussi le temps pour terminer mon travail pas trop compliqué. Voilà et merci d’avance. À bientôt.
------------------------------------
SG, le 20.4.19...
Chère A.N.,
J’ai bien reçu tes deux lettres. Ma culpa! Ma culpa! Il faut dire que ces derniers temps, j’étais très occupé, non seulement mon boulot à l’Idecaf et aussi à cause de mon père, qui a été hospitalisé pour un certain temps. Résultat : j’ai pas beaucoup de temps pour moi. Bon, en ce qui concerne les fonderies, j’y pense toujours, mais pour le moment, j’ai d’autres choses en tête, plus urgentes, donc on verra plus tard, mais dès que ce sera possible je t’enverrai un petit mot.
Il y a bien longtemps déjà (!), j’ai reçu une lettre de H., mais je lui ai pas toujours répondu! Si jamais elle te téléphonait, tu lui dirais, de ma part que je lui enverrai bientôt quelques mots, et n’oublie pas de lui dire de ne pas trop m’en vouloir! À propos, je vois souvent Th., et l’autre jour, à la réunion des examinateurs du DELF, j’ai revu L.A.. Ah oui, j’oublie, j’ai reçu aussi tes brochures, et une carte postale de Huế, de la part de chị H.. Th. me les a données, après son stage (?) à Huế.
Tu m’as parlé de Br.. Eh bien non, elle ne m’a pas du tout contacté. Peut-être elle n’avait pas le temps ou encore, quand elle voulait me contacter, j’étais pas à l’Idecaf! Peut-être aussi Saigon ne lui convenait pas. Trop de poussière, trop de bruit, trop de gens! Bon, voilà, je refais surface! À la prochaine. Ciao.
------------------------------------
Ngày 13.5.19...
Em xin chia buồn cùng gia đình.
Cầu mong hương hồn anh D. sớm an vui chốn vĩnh hằng.
A.N..
-
Gia đình D. xin chân thành cám ơn và xin báo tin đau buồn là Con – Em Đ.Q.D. đã vĩnh viễn ra đi ngày 12.5.19... và đã yên nghỉ cuối cùng tại Nghĩa trang ngày 14.5.19...
Xin thành thật cám ơn.
Ngày 15.5.19...
Thân sinh: Đ.N.N.
TB. Xin cho biết địa chỉ để gửi thư và nếu có dịp ghé TP xin mời ghé qua nhà có nén hương cho D..
-------------------------------
Note:
[1] retranche?
***
«Dix ans après»
Mai 1998 – Mai 2008
Recueilli par P.T.A.N.

***

1 commentaire:

  1. Mấy trang posthume của Daniel rất giá trị. Nhắc nhớ nhiều chuyện. Gặp lần đầu tại TSN, không hiểu anh chàng này làm gì mà đem theo lỉnh kỉnh nhiều thứ, trong khi lại khó khăn trong việc mang xách. ( Sau này mới hiểu các thứ chuẩn bị cho triển lãm tranh ). Lại đọc thấy cái tên lạ hoắc, không có trong danh sách của BGD ( thì ra ổng thuộc hệ thống khác, dân IDECAF ). Rồi cùng về Issy một lần, trong khi Nicolas lại ra ở ngòai, tại nhà người quen, mấy tháng sau mới vào. Thời gian đầu, Daniel từ tầng 2 thường lên tầng trên rủ uống café với nước đun sôi đàng hòang chứ không chơi kiểu làm biếng lấy nước robinet. Trong bài viết của sư tỷ có nhắc đến chuyện chuẩn bị cho sinh họat Tết. Lúc đó trong nhóm có 2 người khéo tay là Daniel và Marianne. M. thì lo trang trí một cành hoa đào. Còn Daniel thì anh nhờ viết 2 câu đối, viết giấy đỏ chữ to đàng hòang, cái gì mà Đón Tết ... nơi đất khách ... rượu đỏ .../ Chào Xuân ... chốn quê người ... hoa vàng ... ( không nhớ hết, đại khái là thế ). Có câu đối, có hoa đào, có bánh chưng ... đúng là Tết VN.
    Những chuyện khác anh không biết nhiều nhưng nhìn quanh thấy ai cũng vui với cuộc sống "ở đây và lúc này".

    RépondreSupprimer

Jeanne d'Arc 1960-1973

Jeanne d'Arc 1960-1973
classes de 7e et 8e

classe de 4e

ENS de Hue 1973-1977

ENS de Hue 1973-1977
4e année

Université de Rouen 1996-1997

Université de Rouen 1996-1997
salle de documentation DESCILAC - le 9 janvier 1997

dernier cours de méthodologie 1997

Université de Rouen 1999-2000

Université de Rouen 1999-2000
soutenance de thèse

avec Anh Hai

... et les copains copines

ENS de Hue 2003-2004

ENS de Hue 2003-2004

Université d'Hélouan - Égypte 2004

Université d'Hélouan - Égypte 2004

Bangkok 2006

Bangkok 2006

ESLE de Hue 2006-2007

ESLE de Hue 2006-2007

Siem Reap 2007

Siem Reap 2007
anciens Rouennais

chez Minh 2008

chez Minh 2008

Pagode Từ Lâm (Hué) 2008

Pagode Từ Lâm (Hué) 2008

Vientiane 2008

Vientiane 2008
Avenue Lane Xang

Université Nationale du Laos

Bình Châu (Bà Rịa-Vũng Tàu) 2008

Bình Châu (Bà Rịa-Vũng Tàu) 2008

đăng quang 2008

đăng quang 2008

kỷ sửu 2009

kỷ sửu 2009
đền huyền trân

trúc lâm thiền viện

chez phan thuận an 2009

chez phan thuận an 2009

dans le soleil et dans le vent

thả thơ 2009

thả thơ 2009
trên sông Hương

tiến vào chung kết

Fai Fo 2009

Fai Fo 2009

canh dần 2010

canh dần 2010
chùa Từ Lâm

phật tử Quảng Viên

phật tử Quảng Viên
chùa Tịnh Giác

Huý nhật lần 7 của em Minh (5.10.2011 - 9.9 ÂL)

Huý nhật lần 7 của em Minh (5.10.2011 - 9.9 ÂL)
Nam-Nga Tuấn-Hà Phượng Chôm Bư Nin Hề + Tùng Tú