Ce portfolio se veut un objet de recherche et de découverte, un lieu de partage et d’échanges entre «alter» et «ego». Tous les commentaires seront donc les bienvenus, et j’en remercie par avance leurs auteurs.

«Sẽ có một ngày trên hành trình đến với những cánh đồng Abydos của Osiris dương trần tục luỵ em bỏ lại đàng sau cả những thân sơ giận thương yêu ghét...»


Chers collègues,


Après une assez longue période de tâtonnements, voici enfin le fruit de mes efforts continus.

J’ai le grand plaisir de mettre à votre disposition un e-portfolio que j’ai conçu comme outil d’accompagnement à mon auto-formation, et en tant qu’enseignante-chercheur-formateur (ou ... chercheuse-formatrice ?), ceci dans le but de favoriser des échanges et contacts avec des collègues d’ici et d’ailleurs.

J’aurais aimé un outil plus approprié (pour plus de facilité dans la conception et dans la lecture), mais je n’en ai pas trouvé. Je compte donc sur votre compréhension.

Si les jeunes collègues y trouvent quelque utilité pour leurs réflexions, ou pour alimenter et enrichir leur vécu professionnel, ce sera à ma très grande joie, et j’en serai bien honorée.

Je compte aussi sur vos remarques, suggestions et propositions (qui seront ajoutées en fin de chaque article ou en bas de la page) pour pouvoir améliorer cet outil. Vous pourriez de même me les communiquer par email (phamthi.anhnga@yahoo.fr).

Avec mes sincères remerciements,

Et Bonne Année du Buffle !


Anh Nga

dimanche 24 août 2008

«Rire à tout bout de champ» (Nguyễn Văn Vĩnh)

(Gì cũng cười - ĐÔNG DƯƠNG TẠP CHÍ N° 22)
-
Nous Annamites, nous avons tous une habitude des plus étranges, c’est de rire volontiers de tout et à tout propos. Nous rions pour répondre aux félicitations qu’on nous fait, et aussi pour réagir envers les réprobations et les critiques. Face à une chose intéressante, on fait hi, à une autre chose malencontreuse on fait aussi hi; à un préjudice on fait toujours hi. En découvrant les dents pour faire hi on rend toute chose insensée.

D’aucuns pensent que rire de tout est une manière propre au sage. Que, de toutes façons, tout ce qui se passe dans cette vie n’est que comédie et que rien n’est si sérieux pour que le sage prenne la peine de froncer les sourcils et de se déranger les méninges.

Si cela était vrai, les Annamites seraient tous des sages. Alors comment oserais-je, de mes paroles de petit comédien, recommander à ces rieurs-nés de prendre l’air sérieux, et de regarder les jeux humains d’un œil attentif? Cependant, à examiner de plus près, plusieurs de nos rires sont sans que nous le sachions très méchants; d’autres insolents et pleins de mépris; d’autres encore sont des insultes; en ce sens que cela traduit un parti pris, la désapprobation de l’autre sans prendre la peine de l’écouter jusqu’au bout, le jugement précipité porté sur l’autre sans regarder sérieusement ce qu’il fait.

Rien n’est plus offensant que d’être obligé à dialoguer avec quelqu’un qui ne répond à nos propos sérieux que par des sons malencontreux hi. Les protestations et les oreilles sourdes n’offensent pas autant ...

En effet, quoi d’aussi indignant que de se tuer des heures entières à demander conseil, avis pour ne recevoir qu’un son hi? Pour ces rieurs, les félicitations, les reproches, les sollicitations tombent franchement dans le vide, ils y répliquent toujours par un hi. Qui peut ne pas en être fâché ...

Sachons que quand quelqu’un s’adresse à nous à propos de quelque chose, c’est pour nous demander ce que nous en pensons. Nous devons nécessairement lui répondre. Si nous préférons lui exprimer nos pensées, faisons-le sincèrement; si la question n’est pas claire, demandons-en des précisions; mais si nous ne voulons pas être explicites, laissons voir de manière délicate que la question touche à un secret ne concernant que nous-même. Ou alors ménageons nos mots avec adresse pour que l’autre saisisse seulement ce que nous aimerions qu’il sache, et menons la conversation de sorte qu’il ne puisse plus insister. En tout cas, quand quelqu’un a demandé quelque chose, et que nous l’avons écouté, nous lui devons déjà une réponse.

-
Traduit par Pham Thi Anh Nga (avec l'aimable concours de Trương Quang Đệ)
2000

***

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Jeanne d'Arc 1960-1973

Jeanne d'Arc 1960-1973
classes de 7e et 8e

classe de 4e

ENS de Hue 1973-1977

ENS de Hue 1973-1977
4e année

Université de Rouen 1996-1997

Université de Rouen 1996-1997
salle de documentation DESCILAC - le 9 janvier 1997

dernier cours de méthodologie 1997

Université de Rouen 1999-2000

Université de Rouen 1999-2000
soutenance de thèse

avec Anh Hai

... et les copains copines

ENS de Hue 2003-2004

ENS de Hue 2003-2004

Université d'Hélouan - Égypte 2004

Université d'Hélouan - Égypte 2004

Bangkok 2006

Bangkok 2006

ESLE de Hue 2006-2007

ESLE de Hue 2006-2007

Siem Reap 2007

Siem Reap 2007
anciens Rouennais

chez Minh 2008

chez Minh 2008

Pagode Từ Lâm (Hué) 2008

Pagode Từ Lâm (Hué) 2008

Vientiane 2008

Vientiane 2008
Avenue Lane Xang

Université Nationale du Laos

Bình Châu (Bà Rịa-Vũng Tàu) 2008

Bình Châu (Bà Rịa-Vũng Tàu) 2008

đăng quang 2008

đăng quang 2008

kỷ sửu 2009

kỷ sửu 2009
đền huyền trân

trúc lâm thiền viện

chez phan thuận an 2009

chez phan thuận an 2009

dans le soleil et dans le vent

thả thơ 2009

thả thơ 2009
trên sông Hương

tiến vào chung kết

Fai Fo 2009

Fai Fo 2009

canh dần 2010

canh dần 2010
chùa Từ Lâm

phật tử Quảng Viên

phật tử Quảng Viên
chùa Tịnh Giác

Huý nhật lần 7 của em Minh (5.10.2011 - 9.9 ÂL)

Huý nhật lần 7 của em Minh (5.10.2011 - 9.9 ÂL)
Nam-Nga Tuấn-Hà Phượng Chôm Bư Nin Hề + Tùng Tú